Exposition en ligne                                                                                                                                                   

Des Facultés sur le front du droit                                                                                   

Toulouse et Paris dans la Grande Guerre                                                                                                          

 

 

À l'occasion du centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale, la bibliothèque Cujas vient de mettre en ligne une exposition consacrée aux Facultés de Droit de Toulouse et Paris dans la Grande Guerre, réalisée en étroite collaboration avec le CERCRID et le Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques :

http://expo-grande-guerre-biu-cujas.univ-paris1.fr/

 

La réflexion sur la Première Guerre mondiale a emprunté diverses voies historiographiques. Ce conflit a été perçu depuis cent ans de manière militaire, diplomatique puis dans sa dimension sociale et culturelle. Il a été donné à voir, notamment par la restitution de nombreux témoignages, le quotidien des acteurs de la guerre, sur le front, dans les tranchées et à l’arrière. C’est à certains des acteurs, étudiants et professeurs de facultés de droit, que cette exposition virtuelle s’intéresse.

À l’image des sociétés européennes dont la vie a été bouleversée par la Première Guerre mondiale, les établissements d’enseignement supérieur ont été pris dans la mêlée d’un conflit qui engageait non seulement des hommes mais aussi des idées et une culture qu’il s’agissait de défendre. Les facultés de droit ont répondu à l’appel.

« Capitale du droit » (Paris) et Faculté de province (Toulouse) prennent position sur le « front du droit ». C’est à saisir et comprendre la Grande Guerre à travers des juristes, leurs actions, leurs discours et leurs idées au sein des deux institutions considérées séparément ou comparativement que cette exposition virtuelle entend apporter quelques lumières nouvelles. Elle n’est pas à proprement dit une histoire des facultés de droit pendant la Première Guerre mondiale. Elle n’est pas non plus une histoire sociale des étudiants et des enseignants. Par le prisme de certaines thématiques fortes, elle souhaite davantage interroger le quotidien d’acteurs qui forment ou qui ont été formés au sein d’une institution, les possibles tensions entre position scientifique et discours patriotique, la mobilisation dans la guerre du droit et l’engagement pour la construction de la paix, l’affirmation d’un discours par le vecteur d’une autorité décanale et l’expression rhétorique de conceptions du droit ou encore de la fabrique d’une mémoire institutionnelle.

 

Commissariat

Anne-Sophie Chambost, professeure des Universités à l’université Jean-Monnet – Saint-Étienne (UMR 5137).

Florent Garnier, professeur des Universités à l’université Toulouse-1-capitole, Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques (EA 789).

Alexandra Gottely, conservateur des bibliothèques, bibliothèque Cujas.

 

Exposition réalisée par la bibliothèque Cujas avec le soutien de :

Le Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques (EA 789), le CERCRID UMR 5137 (équipe Sciences, Innovation et Démocratie), et la Mission centenaire.